KrISS feed 8.7 - Un simple et superbe (ou stupide) lecteur de flux. Par Tontof
  • Sunday 15 January 2017 - 11:25

    Allez, une petite news sans importance et rigolote histoire afin de mettre un terme à mes vacances et de bien commencer l’année.

    Si vous suivez un peu l’actualité du monde GNU/Linux, vous savez sans doute que votre système d’exploitation préféré représente environ 2% du marché (2,11% d’après StatCounter). Mais il existe un autre outil de mesure qui donne Linux à 3% avec une progression annuelle de 14%, il s’agit du très connu site pornographique Pornhub qui a publié ses statistiques 2016.

    pornhub

    Quelles conclusions peut-on tirer de telles statistiques? Certainement pas grand chose si ce n’est l’augmentation de 14% qui, elle, est réellement significative car elle montre une tendance forte: la part de marché de Linux augmente d’année en année malgré une forte concurrence et une faible puissance commerciale. Mais attention, ça ne veut pas dire que le chiffre de 14% soit exact. On peut juste en déduire (et encore…) que la part des linuxiens dans le monde augmente.

    Il serait abusif de penser que les utilisateurs Linux sont plus intéressés par la pornographie que les Windowsiens même s’il est certainement préférable d’utiliser Linux pour surfer sur de tels sites.

    N’oubliez surtout pas que ce chiffre de 3% n’est qu’un arrondi et que donc la réalité se situe donc quelque part entre 2,51 et 3,49. Ce qui change tout quand on prend 2% comme stat de référence…

    Gardez aussi à l’esprit que les amateurs de pornographie et les utilisateurs de Linux ne sont pas deux populations statistiquement semblables et qu’aucune des deux ne saurait représenter l’ensemble de la population.

    Tout cela pour vous dire qu’il faut se méfier des statistiques et des interprétations racoleuses que l’on peut en tirer. Conseil plus qu’utile en cette période électorale où les hoax et les conclusions abusives sont légions quelque soit le camp.

     

     

  • Monday 26 December 2016 - 12:02

    Voilà, comme promis, le deuxième sondage de cette fin d’année, celui sur votre distribution préférée en 2016. On se retrouvera en début d’année 2017 pour en faire les analyses. Vous avez une semaine pour voter.

    Avant de commencer, quelques petites remarques:

    • Ubuntu joue en équipe! C’est à dire que la case Ubuntu concerne aussi ses petites sœurs comme Xubuntu, Lubuntu et cie.
    • J’ai décidé d’écarter, par choix, les distributions professionnelles comme RHEL ou SUSE et celles trop spécifiques comme Kali ou Puppy. Les distributions sont nombreuses et il faut bien faire un choix pour ne pas se retrouver avec sondage avec une centaine d’entrée. Une vingtaine c’est déjà bien… Mais je sens déjà que ça va râler!
    • Si votre distribution n’est pas présente dans la liste, cliquez sur Autre et annoncez celle que vous utilisez dans les commentaires. Ces commentaires seront utiles lorsque je construirai le sondage de 2017
    • Plus il y aura de votants, plus le sondage sera conforme à la réalité. N’hésitez donc pas le partager sur vos forums et réseaux sociaux

     

  • Wednesday 21 December 2016 - 16:52

    Googler est un outil simple et puissant qui vous permet de faire vos recherches Google directement depuis votre terminal. Avant toute chose, il semble essentiel de préciser que Googler n’a aucun lien industriel ou financier avec le géant de la Silicon Valley. C’est un logiciel libre sous licence  GPLv3 qui fut à l’origine pensé pour les serveurs n’utilisant pas d’interface graphique.

    Hormis le fait qu’il constitue un élément de curiosité, Googler a quand même quelques points forts intéressants:

    • Un temps de réponse bas
    • Une apparence minimaliste: sans pubs, sans fioritures
    • Une fois le résultat de la recherche obtenu, il est possible d’ouvrir le lien avec votre navigateur favori depuis votre terminal avec simple clic droit.
    • Et bien plus encore

    Googler supporte trois types de recherche:

    • Google Search: le google normal, celui que l’on connaît tous
    • Google News Search: pas besoin de vous faire la traduction, hein?
    • Google Site Search: pour chercher dans un site en particulier

    Installation

    Tout d’abord, il vous faut une version supérieure à Python 3.3. J’ai installé Ubuntu 16.04 il y a une semaine et on y trouve que la version 2.7 de Python. Pour connaître votre version de Python, tapez dans votre terminal:

    python --version

    Si vous n’avez pas la bonne version, tapez donc:

    sudo apt-get install -y python3-pip

    Puis il vaut faut installer Curl:

    sudo apt-get install curl

    Et enfin vous pourrez installer Googler:

    sudo curl -o /usr/local/bin/googler https://raw.githubusercontent.com/jarun/googler/v2.9/googler && sudo chmod +x /usr/local/bin/googler

    Utilisation

    Tapez googler dans le terminal:

    googler

    puis tapez votre recherche.

    ma vie linux

    Voici ce que cela donne:

    googler

    Pour quitter il vous suffit de taper sur la lettre q
    Comme d’habitude, pour avoir toutes les options de recherches disponibles tapez donc:

    googler -h

    Pour googler news tapez:

    googler -N ma vie linux

    Pour une recherche dans un site spécifique tapez:

    googler -w mavielinux.com

    Voilà encore un truc à faire depuis votre terminal et pour une fois c’est quelque chose qui peut vous être utile!

  • Tuesday 20 December 2016 - 10:04

    Voici la distribution qui l’espace de quelques heures m’a fait retourner en enfance, cette époque insouciante où je m’éclatais avec la NES de Nintendo grâce à Mario, Zelda et consorts…

    Lakka est une distribution basée sur OpenElec (une version du media center XBMC/Kodi) et RetroArch qui permet d’émuler une grande variété de consoles des années 90, de la NES à la Megadrive en passant par la Playstation 1. Ne cherchez pas, elles sont toutes là, il n’en manque pas une!

    Si cette distribution est surtout destinée à tourner sur un Raspberry Pi ou équivalent pour vous bricoler votre mini console de retro gaming, elle fonctionne aussi bien sur n’importe quel PC. La plupart des joysticks et des manettes semblent compatibles avec Lakka, y compris la manette de la Freebox. Il n’y a donc vraiment aucune excuse pour ne pas céder à l’envie de tester cette distribution si vous êtes un vieux gamer un peu nostalgique.

    lakka

    Voici la liste des consoles émulées:

    • PlayStation
    • SNES
    • Super Famicom
    • Nintendo DS
    • Arcade
    • Game Boy
    • Game Boy Color
    • Sega Master System
    • Game Gear
    • Mega Drive / CD
    • Lynx
    • Neo Geo Pocket / Color
    • PC Engine
    • PC-FX
    • Virtual Boy
    • WonderSwan / Color
    • Nintendo 64
    • NES
    • PSP (PlayStation Portable)
    • Atari 7800
    • Atari 2600
    • Game Boy Advance
    • Atari Jaguar

    Impressionnant non? Des heures et des heures de jeux en perspective. C’est décidé, j’ai un Raspberry Pi qui ne me sert pas à grand chose, je vais le transformer en console de jeux rétro… Et vous?

    Télécharger Lakka

    Pour finir, voici une petite vidéo de démonstration:

  • Sunday 18 December 2016 - 09:46

    Tous les utilisateurs de Linux se sont un jour posés la question: Pourquoi Tux, la mascotte de Linux, est un manchot? Laissez-moi donc vous raconter son histoire que beaucoup d’entre nous ignorent…

    Tout commence par une discussion menée en mai 1996 sur la mailing list linux-kernel. Les développeurs se demandent quel logo ils pourraient bien choisir pour leur noyau. Les propositions ne tardent pas à fuser et un concours est organisé. Les propositions sont variées, certains proposent des parodies d’OS existants, d’autres des animaux forts ou rapides comme l’aigle ou l’ours…

    Linus Torvalds, lui, préfère le manchot qu’il estime tenace et persévérant. il se rappelle qu’enfant il avait été mordu par cet animal alors qu’il visitait un zoo en Australie et il trouve ça fun. Pour lui le logo en lui même n’a pas d’importance. C’est l’association de ce logo et de ce qu’il représente qui est important. « Si vous mettez l’image d’un manchot sur un CD, tout le monde fera le rapprochement avec Linux ». De plus un tel logo est facilement modifiable et personnalisable, on peut jouer avec et l’adapter à ses besoins en y ajoutant des accessoires.

    Linus veut tout simplement un manchot un peu grassouillet qui serait assis en l’attente d’un rot à cause d’un excès de poisson. Il ne veut pas trop de détails, il souhaite donner l’impression qu’il s’agit d’une petite peluche que les enfants voudraient acheter. Il propose donc de soutenir le dessin de Larry Ewing lors du concours organisé pour choisir le logo.

    Re: Linux Logo
    Linus Torvalds (torvalds@cs.helsinki.fi)
    Sun, 12 May 1996 09:39:19 +0300 (EET DST)
    .
    Umm.. You don’t have any gap to fill in.
    .
    « Linus likes penguins ». That’s it. There was even a headline on it in
    some Linux Journal some time ago (I was bitten by a Killer Penguin in
    Australia – I’m not kidding). Penguins are fun.
    .
    As to why use a penguin as a logo? No good reason, really. But a logo
    doesn’t really ave to _mean_ anything – it’s the association that counts.
    And I can think of many worse things than have linux being associated
    with penguins.
    .
    Having a penguin as a logo also gives more freedom to people wanting to
    use linux-related material: instead of being firmly fixed with a specific
    logo (the triangle, or just « Linux 2.0 » or some other abstract thing),
    using something like a penguin gives people the chance to make
    modifications that are still recognizable.
    .
    So you can have a real live penguin on a CD cover, for example, and
    people will get the association. Or you can have a penguin that does
    something specific (a Penguin writing on wordperfect for the WP Linux CD,
    whatever – you get the idea).
    .
    Compare that to a more abstract logo (like the windows logo – it’s not a
    bad logo in itself). You can’t really do anything with a logo like that.
    It just « is ».
    .
    Anyway, go to « http://www.isc.tamu.edu/~lewing/linux/ » for some nice examples..
    .
    Linus

    Contrairement à ce que vous pouvez croire, ce n’est pas Tux qui remporte le concours mais c’est le logo ci-dessous avec 785 votes contre 541.

    linux-matt-ericson

    Mais un tel logo pose problème. S’il est réussi esthétiquement parlant, il est figé dans le temps et peu évolutif. On ne peut pas jouer avec lui, le décliner. C’est donc bel et bien Tux qui s’imposera grâce aux solides arguments de Linus Torvalds pour le plus grand bonheur de tous.

    tux-svg

    Le dessin original de Larry Ewing réalisé sur Gimp

    Tux, pourquoi ce nom? Ce mail envoyé à l’époque donne l’explication du nom de la mascotte. Tux viendrait de la contraction entre Torvalds et Unix

    Re: Let’s name the penguin! (was: Re: Linux 2.0 really _is_ released..)
    .
    James Hughes (jamesh@interpath.com)
    Mon, 10 Jun 1996 20:25:52 -0400
    .
    (T)orvolds (U)ni(X) –> TUX!

    Une autre explication donnée est qu’à cause de son pelage, on représente souvent les manchots portant un smoking qui se traduit par tuxedo en anglais. Tux en serait simplement le diminutif.

    Pour finir Tux n’est pas un pingouin mais un manchot. L’erreur vient de la mauvaise traduction du mot anglais penguin qui signifie manchot. Le pingouin est un oiseau de l’hémisphère nord de la famille des alcidés et qui peut voler, alors que le manchot est un oiseau qui ne vit que dans l’hémisphère sud et qui en est incapable…

    Voici l’histoire de la naissance de la célèbre mascotte Tux qui fera le tour du monde et qui est aujourd’hui utilisé comme un signe de reconnaissance du monde Linux. La mascotte a été décliné en des centaines de versions depuis, à l’image d’un Mario ou d’une pomme croquée , il est devenue le principal étendard d’une marque, d’un style de vie.

    Vous pouvez suivre l’échange de mail qui a donné lui à sa création en cliquant ici

     

     

  • Saturday 17 December 2016 - 12:35

    Vous le savez peut être mais en avril 2017, on devrait assister à la naissance du tout dernier rejeton de la famille officielle d’Ubuntu: Ubuntu Budgie.

    L’environnement de bureau Budgie réputé léger, sobre et élégant reprend les briques de GNOME 3 mais n’en est absolument pas un fork puisque les créateurs du projet sont partis d’une feuille blanche. Nul doute qu’Ubuntu Budgie sera la star du printemps prochain et elle devrait contenter ceux qui cherchent une distribution capable de ressusciter quelques vieux coucous.

    Cette sortie est très attendue mais visiblement les développeurs du projet ne comptent pas s’arrêter là. Ils travailleraient sur une version encore plus légère dénommée Ultra Minimal qui annonce consommer moins de 220 Mo de RAM. C’est en tout cas ce que nous montre ce tweet qui ressemble fortement à une opération de teasing et qui nous met l’eau à la bouche.

    Toutefois, ne vous emballez pas trop vite. Si cette version consomme si peu, c’est qu’elle ne comporte quasiment aucun logiciel. N’espérez pas y trouver Gimp, Chromium et autres joyeusetés qui alourdissent considérablement nos distributions.

    Ultra Minimal devrait satisfaire les propriétaires de vieux ordinosaures ou ceux qui souhaitent concevoir une distribution réglée aux petits oignons sans logiciels inutiles. Les autres, comme moi, la regarderont comme un élément de curiosité.

    ultra

    Si vous souhaitez découvrir ce que pourrait être Ubuntu Budgie, vous pouvez télécharger Budgie Remix, la dernière version non officielle du futur Ubuntu Budgie.

    Vous pouvez aussi installer le bureau Budgie sur votre Ubuntu. C’est très facile mais attention aux problèmes de compatibilité, ce que vous modifiez sur l’un sera aussi valable pour l’autre. Vous pouvez avoir de mauvaises surprises!

    sudo add-apt-repository ppa:budgie-remix/ppa
    sudo apt update && sudo apt install budgie-desktop budgie-welcome

    Ensuite fermer la session et ré-ouvrez en choisissant le bureau Budgie dans les paramètres (en haut à droite)

    En guise de conclusion, voici une vidéo de présentation de Budgie Remix

  • Tuesday 13 December 2016 - 10:18

    La fin de l’année est toujours propice aux bilans et Ma Vie Linux n’échappe à la règle en vous proposant deux sondages d’ici le premier janvier. Le premier portera sur l’environnement de bureau que vous utilisez au quotidien et le second sur la distribution que vous préférez.

    J’ai sélectionné les 16 environnements de bureau qui me paraissent être les plus pertinents mais peut être que je me trompe, c’est la raison de la case « autres ». Si vous cochez cette case, merci d’indiquer l’environnement que vous utilisez. Cela a bien plus d’importance que vous le pensez, ces réponses aideront à construire le sondage de fin 2017 et à affiner les résultats.

    Certains d’entre vous utilisent plusieurs distributions avec peut être des bureaux différents, c’est pour cette raison que vous pouvez choisir plusieurs réponses.

     

  • Sunday 11 December 2016 - 20:47

    Voici la boutique de Ma Vie Linux. Vous trouverez ici une sélection d’articles en rapport avec le monde GNU/Linux. Certains liens rapportent de l’argent à Ma Vie Linux si vous commandez en passant par le site. Seuls les liens vers Amazon me sont lucratifs, les autres ne rapportent absolument rien.

    La boutique sera enrichie et mise à jour régulièrement au fur et à mesure des articles présentant telle ou telle nouveauté.

    Si vous possédez un des articles proposés ici, faites-en la critique dans les commentaires.

    N’hésitez à signaler les liens morts.

    Ordinateurs

    Pinebook: l’ordinateur portable à moins de 100$, disponible en deux tailles d’écran. Je vous l’ai présenté dans ce billet. Cette petite curiosité n’est toujours pas disponible à la vente mais vous pouvez recevoir une alerte mail lorsqu’il le sera. Pour vous inscrire, cliquez ici

    pinebook_size1

    Raspberry Pi 3: On ne présente plus le Rapsberry Pi, vous pouvez vous le procurer ici. Caractéristiques:  Carte Mère Model B Quad Core CPU 1.2 GHz 1 Go RAM

    rapsberry

    MintBox Mini: Vous vous souvenez de la MintBox Mini, je vous en avais brièvement parlé ici. Voici la page du revendeur officiel de ces petits ordinateurs utilisant Linux Mint comme OS. Pour l’acheter sur Amazon  cliquez ici

    mint

    Tablette

    Bq Aquaris M10 HD Ubuntu Edition: Le fabricant espagnol BQ a mis sur le marché au printemps 2016 ce qui restera la première tablette Ubuntu de l’histoire.

    Pour acheter la tablette sur Amazon, cliquez ici

    tablette

    Smartphone

    BQ Aquaris E4.5: Proposé par l’espagnol BQ, l’Aquaris E4.5 est l’un des trop rares smartphones livré avec Ubuntu comme système d’exploitation. Pour un peu plus de 100€ vous pouvez vous offrir un téléphone Linux en cliquant ici

     

    Divers

    Clé USB avec 9 distributions en multiboot: pour 10 euros, vous pouvez acheter une clé USB de 16 gigas avec 9 distributions incluses prêtes à être installer. Idéal pour les débutants et les gros feignants! Distributions proposées: Ubuntu 16.04, Mint 18, Debian 8.5 Lxde, OpenSuse 13.2 KDE, Magia 5, Apricity OS Gnome, Elementary OS Freya, Bodhi 3 et Zorin OS Core 9. Pour acheter, cliquez ici

    Tapis de souris Linux:  acheter ici

    413vlfz6rvl

    Une collection de mugs Linux: Choisissez votre mug pour y boire votre café le matin en cliquant ici

    mug

    Livres sur Linux: Besoin de parfaire vos connaissances? Rien de mieux qu’un bon bouquin. Voir la liste

    linuxlivre

    Vêtements Linux: Besoin d’un sweat ou d’un pull? voir la liste

    sweat

  • Sunday 11 December 2016 - 12:16

    On a tous, ou presque, dans nos ordinateurs des dizaines voir des centaines de titres musicaux avec des métadonnées erronées et sans la pochette de l’album et, avouons-le, nous avons tous abandonnés l’ambition de ranger correctement notre audiothèque tant le travail s’avère fastidieux mais grâce à MusicRepair vous allez pouvoir y remédier sans aucun effort.

    MusicRepair est un outil open-source réalisé en Python qui vous permet de réparer vos morceaux de musique de manière automatique et facile en y rajoutant les métadonnées et les pochettes d’album. Pour se faire il utilise la base de données de Spotify ainsi que Mutagen et Beautifulsoup4 pour l’écriture des métadonnées.

    Fonctionnalités

    • Ajout des paroles des chansons
    • Change le nom du fichier par le titre correct de la chanson
    • Ajout du nom de l’artiste, de l’album

    musicrepair2

    musicrepair

    Installation

    Vous devez tout d’abord installer Pip si ce n’est pas déjà fait

    sudo apt-get install python-pip python-dev build-essential
    sudo pip install --upgrade pip
    sudo pip install --upgrade virtualenv
    sudo apt install python-yaml

    Puis installer MusicRepair

    sudo pip install musicrepair

    Utilisation

    Utiliser MusicRepair est simple, il suffit d’ouvrir votre terminal et de taper

    musicrepair -d chemindaccésdevotrefichier

    pour accéder à l’aide

    musicrepair -h

    Voilà un petit software, simple et efficace qui rendra les plus grands services aux plus mélomanes d’entre nous. Un outil presque indispensable

  • Wednesday 30 November 2016 - 00:57

     

    Qui ne connaît pas KDE? Son environnement de bureau et ses outils existent grâce à la communauté de ses développeurs qui démontrent depuis 20 ans que le logiciel libre n’a pas forcément grand chose à envier au software privatif. Mais un tel projet ne peut pas vivre que d’amour et d’eau fraîche, hélas.

    C’est pour cette raison que la communauté KDE lance sa campagne de dons de fin d’année dont l’objectif est de réunir au minimum 50 000 dollars afin de subvenir aux besoins de la centaine de développeurs qui contribuent au projet.

    Le développement de la plupart des grands projets de softwares libres nécessitent la collaboration de nombreuses personnes tant pour la réalisation que pour le financement de ces projets. Le libre est un système économique à part entière basé sur la participation de tous, du programmeur à l’utilisateur. Cette participation peut prendre de multiples formes mais l’argent reste un vecteur essentiel au développement de cette catégorie de projet. Il faut des infrastructures, organiser ou participer à des événements pour promouvoir ses réalisations et tout cela à un coût.

    Ces appels aux dons et à la collaboration font partie de l’écosystème du libre. Si vous souhaitez soutenir KDE  mais que vous n’avez pas les compétences ou le temps pour participer à son développement, vous pouvez toujours participer a son financement.