KrISS feed 8.7 - A simple and smart (or stupid) feed reader. By Tontof
  • Friday 10 August 2018 - 11:42
  • Saturday 11 August 2018 - 15:15

    Source : Vous pourrez bientôt viser droit dans Rainbox Six: Siege | NoFrag

    Dans Rainbow Six : Siege, quand vous tirez, la balle part ailleurs que l’endroit où vous visez. J’ai du mal à comprendre comment un jeu de tir peut avoir ce problème là, c’est pas le premier élément du jeu que l’on développe dans un FPS ?

    Et le jeu a combien d’années ?

    Maintenant il ne reste plus qu’à envoyer l’article aux devs de PUBG *troll* *troll*

  • Saturday 18 August 2018 - 23:11

    à une époque où l’information est facilement disponible, quelques minutes de recherche sur le web suffisent pour conclure que l’astrologie ne tient pas la route scientifiquement.

    Source : L’astrologie est de retour ! – Le PharmachienLe Pharmachien

    Mais qui prétend que l’astrologie est une science ? Il y a des choses que la science n’explique pas (encore ?) : l’astrologie, les forces « surnaturelles », les sens que les animaux ont et que l’humain n’a pas, etc…

    Etre scientifique c’est bien, mais avoir l’esprit 100% cartésien est une forme de fermeture d’esprit.

    J’ai fait des expériences d’appels « d’esprits », je ne vais pas détailler ici parce que le pur scientifique m’enfermerait, mais j’ai été largement convaincu qu’il existe des choses qu’on ne contrôle pas, et ce n’était pas l’oeuvre de mon imagination.

    Dans le même genre pour revenir à l’astrologie, je prenais tout cela aussi à la rigolade jusqu’à que je rencontre quelqu’un de très proche aujourd’hui qui est capable, après avoir discuté avec quelqu’un pendant une demi heure environ, de deviner le signe astrologique ainsi que son ascendant avec un taux de réussite de l’ordre de 90%. Flippant, surtout quand la personne en face ne connaît pas son ascendant, le vérifie, et voit que c’était exact. Peut être que l’astrologie n’y est pour rien, et que le moment où l’on naît dans l’année nous conditionne un caractère, mais en tout cas c’est assez bluffant et je regarde l’astrologie avec un autre œil désormais.

  • Tuesday 28 August 2018 - 20:25

    La grosse majorité des hébergeurs web proposent cPanel pour la gestion de leur compte. cPanel est fournit avec spamassassin, qui est très efficace pour détecter les spams. Mais, et c’est bien là le piège, il ne fait que les détecter, sans rien faire d’autre.

    Nous allons donc voir comment avec quelques règles de tri, faire le ménage dans 99% des spams reçus.

    Les captures d’écran proviennent de mon hébergement o2switch. Le thème visuel de cPanel peut être amené à changer, mais les menus sont similaires.

    Dans le menu e-mail, on clique sur « filtres de messagerie » :

    Puis « Gérer les filtres » sur l’adresse mail désirée. Il faudra refaire pour chaque compte mail les règles de spams. On clique ensuite « Créer un filtre ».

    Spamassassin, l’outil d’analyse des mails, modifie les informations (invisibles) du mail pour rajouter une en-tête avec un score. Un score de 0 est un excellent score, le mail ne sera pas classé dans les spams. Plus le mail est susceptible d’être un spam, plus le score sera élevé. Pour chaque 10 points de score, l’en-tête barre de spam contiendra un « + ». Un score de 40 se traduira par « ++++ ». Nous allons utiliser cette en-tête pour faire le tri des mails.

    Après pas mal d’essais personnels, je classe les mails ainsi :

    • Si score de 20 ou plus, rejeter carrément le mail à l’expéditeur, et ne le placer dans aucun dossier (spam ou je ne sais quoi). Ces mails seront complètement invisibles pour vous.
    • Si score de 10 à 19, alors le classer dans le dossier spam.
    • Si score de 0 à 9, considérer le mail comme légitime et donc comme non spam.

    On crée donc une première règle, que j’ai appelée « spam rejet ». Si la barre de spam contient « ++ », alors on rejète le mail, et on arrête les règles de traitement, histoire qu’on ne trie pas une nouvelle fois ce mail dans une autre règle. On ne veut pas de ce mail, point. J’ai indiqué « contient » car un score « ++ », « +++ », « ++++ » etc sera détecté mais pas « + » ou rien du tout.

    Dites déjà adieu à 90% des spams !

    On enregistre la règle, et on en crée une deuxième :

    Cette fois-ci, si la barre de spam ne contient que « + », alors on le classe dans le dossier spam (junk). Pensez de temps en temps à regarder dedans.

    Vous pouvez aussi rajouter des règles du type « de » « contient » « @messagerie.leboncoin.fr » (par exemple) pour envoyer tous les messages de la messagerie directement dans la corbeille si vous utilisez l’application, etc. Après c’est du classique mais on n’y pense pas toujours.

    Cette solution a néanmoins le désavantage de ne pas apprendre. Si vous recevez un spam, inutile de le placer en spam, spamassassin n’apprendra pas. Regardez plutôt l’en-tête du mail et le score de spam pour essayer de comprendre.

     

    En suivant ces règles simples je suis passé d’environ 20 spams reçus par jour en boîte de réception à plus que 3 ou 4 placés en spam. Si vous voulez être encore plus restrictif, vous pouvez très bien rejeter le mail dès qu’il est considéré comme spam, même avec un petit score. Mais vous vous exposerez à des pertes de mails potentiels, et vous ne serez pas averti.

     

    Si vous utilisez d’autres réglages ou d’autres méthodes, n’hésitez pas à partager en commentaire !

  • Wednesday 29 August 2018 - 00:33
  • Wednesday 29 August 2018 - 15:26

    Vous désirez apprendre comment pirater votre Nintendo Switch afin d’avoir gratuitement tous les jeux ? Suivez le guide !

    Avant propos

    Les méthodes de hack sont susceptibles d’évoluer. La meilleure méthode valable aujourd’hui où j’écris ces lignes peut ne plus être valable dans 2 ans. Je m’efforcerai tout de même de garder l’article à jour.

    Il va vous falloir un petit peu de matériel, vous en aurez entre 50 et 80€.

    Il vous faut :

    • Un SX Pro vendu par exemple chez mes amis modchip83. Vous pouvez y aller les yeux fermés, ils sont sérieux, rapides, et expédient de la France.
    • Une carte micro SD. Vous pouvez choisir librement la capacité, mais vu la taille des jeux Switch, je vous conseille au minimum une carte de 128Go, ça vous permettra de mettre une douzaine de jeux. Environ 30€ sur Amazon.
    • Et surtout, surtout, une Switch compatible avec la faille fusée gelée. Il s’agit d’une faille impossible à corriger pour Nintendo, mais qui se trouve uniquement dans les Switch vendues la première année, les suivantes étant corrigées. Cela représente environ 1 million de Switch en France, il faut se tourner sur le marché de l’occasion si vous n’êtes pas équipé.

    Mise en route

    On commence par formater sa carte micro SD au format exFat. On télécharge la dernière version du SX OS. On copie/colle le fichier firmware.bin à la racine de la carte micro SD. On active le wifi de sa Switch, puis on l’éteint complètement (pour cela, on laisse appuyer le bouton de démarrage afin que le bouton d’extinction apparaisse). On insère la carte micro SD dans la console, on retire le joycon droit, on glisse l’outil dans le rail du joycon jusqu’en bas, on insère le dongle dans le port USB-C. On allume la console en laissant appuyé le bouton de démarrage ainsi que le bouton volume +. Dès que l’écran du SX OS apparait, on peut retirer le dongle et l’outil, et remettre son joycon droit. On touche l’écran pour démarrer sur « boot custom FW ».

    Là la console semble démarrer comme d’habitude.

    On rentre dans l’album de la console. Un menu spécial devrait apparaitre. Commencez par activer votre licence SX OS avec internet, ça prend quelques secondes seulement. Voilà, tout est terminé !

    Mettre des jeux

    Pour mettre des jeux, il vous faudra soit activer le serveur ftp de la console pour les envoyer par wifi, soit éteindre complètement la console, retirer la carte micro SD, les copier dessus, et refaire la manipulation avec l’outil et le dongle.

    Deux formats de jeux sont possibles : le format .xci qui correspond à un jeu cartouche, et le format .nsp qui correspond aux jeux téléchargés sur le store de Nintendo.

    Particularités du .xci : si vous coupez le wifi, pas de risque de ban. Par contre pour changer de jeu il faut aller dans l’album, chercher le jeu, le monter.

    Particularités du .nsp : ban à coup sûr en utilisant ce format. Par contre chaque jeu apparait dans la home de la console directement (comme si achetés sur le store en fait), et les jeux prennent moins de place. Je préfère personnellement cette solution. Un ban n’est pas gênant puisque de toute manière vous ne pourrez pas jouer en ligne avec des jeux piratés (et faut payer un abonnement pour jouer en ligne).

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire !

  • Wednesday 29 August 2018 - 15:42

    Source : Denuvo : « notre objectif est de protéger les ventes initiales » – Actualités – jeuxvideo.com

    Denuvo, le DRM qui déchiffre à la volée le contenu du jeu et qui fait chauffer fortement les CPU ?

    Si c’est pour protéger les ventes initiales, pourquoi alors les jeux ne se retrouvent pas DRM-free au bout d’un temps donnée, pour les rendre disponibles sur GOG par exemple ?

    Je n’ai pas de courbes de piratage des jeux, mais je suis persuadé que de moins en moins de jeux sont piratés. Autrefois acheter son jeu c’était trouver un crack no-cd, trouver à droite à gauche les dernières màj. C’était chiant. Aujourd’hui le légal est pratique (màj auto, etc). Surtout avec le décalage des générations, avant c’était surtout les jeunes qui jouaient, jeunes qui n’avaient pas un gros budget pour le JV. Aujourd’hui ces jeunes travaillent, et préfèrent sûrement (moi le premier) acheter pour être tranquille (pas de crack bizarre, de virus ou je ne sais quoi).

    Je vous mets le reportage assez intéressant sur GoG fait par noClip :

  • Wednesday 29 August 2018 - 18:44
  • Thursday 30 August 2018 - 10:39

    Reportage bien sympa qui montre le dessous des films Taxi, à voir c’est impressionnant ! Ça dure 15 minutes.