KrISS feed 8.7 - Un simple et superbe (ou stupide) lecteur de flux. Par Tontof
  • Saturday 24 November 2018 - 18:17
  • Saturday 24 November 2018 - 20:37

    Je décide d’abandonner, temporairement en tout cas, l’hébergement de mes vidéos. Je n’arrive pas à trouver une solution.

    Apple, iOS, Safari : ne lit que du h265.

    Firefox, Chrome, Chromium, Vivaldi : ne lit que du vp9.

    Bon, bin, à la limite, soit : je vais convertir mes vidéos dans les 2 formats, et les proposer dans un lecteur web.

    C’est là la difficulté : impossible de trouver un lecteur de vidéos qui proposerait le h265 aux appareils Apple, et le vp9 au reste du monde. Comme le fait YouTube ou Vimeo par exemple.

    Alors si vous avez ça dans un coin, je suis preneur, mais là en l’état, j’abandonne. Je ne pensais pas qu’un truc aussi simple serait en fait aussi compliqué.

    Vivement que tout le monde se mette d’accord sur le av1 (successeur du vp9 supporté cette fois-ci par tout le monde), mais vu la puissance CPU qu’il faut pour transcoder, ça risque dans les faits de n’être réservé qu’aux géants et leurs fermes de serveur.

    Bref ça me gave, j’ai perdu trop de temps avec ces conneries. Youtube a encore de beaux jours devant lui.

  • Monday 26 November 2018 - 19:03

    Source : Gaming Live Spyro Reignited Trilogy : Spyro 1, l’opus daté – jeuxvideo.com

    Sérieux, aujourd’hui sur consoles c’est la course à la résolution toujours plus élevée (4K), mais je trouve ça d’un débile.

    Prenez un écran 1080p, affichez une photo d’un paysage, ça sera toujours plus photoréaliste qu’un jeu vidéo actuel en 4K.

    C’est pas le nombre de pixels qui font la beauté d’un jeu.

    Ensuite sur ce jeu en particulier : j’ai adoré Spyro gamin. Mais là, lancez la vidéo en plein écran, le jeu fout la gerbe. La faute à un FOV hyper réduit (FOV = Field Of View, champ de vision). Le même jeu, avec un grand FOV, ce serait tellement chouette. Là ce jeu je ne peux pas y jouer, et les victimes de cinétose non plus.

    Sur PC, c’est guère mieux, les jeux qui permettent de régler le FOV se comptent sur les doigts d’une main, en général faut aller bidouiller d’obscurs fichiers, et ça fait chier. Le réglage du FOV devrait être une norme en 2018. Ça joue tellement sur l’immersion, bien plus qu’avoir un jeu en 4K…

  • Monday 26 November 2018 - 20:04

    On joue à un jeu ce soir !

    Allez, à qui appartient 0413680956 ?

    Franchement, j’ai rarement vu une entreprise insister comme cela.

    Ce soir, j’ai décroché :D

    Bon, je pense qu’il avait l’air très loin de moi vu le décalage du téléphone, mais lui m’a assuré d’être de Paris. J’ai un peu insisté mais j’ai vite compris que s’il s’éloignait de sa fiche il « perdait son travail », donc je l’ai écouté sans trop le mettre en difficulté par la suite…

    Et bien c’est ENGIE ! Et oui parce que j’ai le gaz et l’électricité chez eux.

    J’ai demandé pourquoi ils pouvaient pas laisser de message sur le répondeur sachant que j’étais client chez eux, ils ont consigne de pas laisser de message.

    Tout ça pour me vendre un truc à 8€ par mois pour m’assurer pour mes dégâts qui m’incombent en temps que locataire.

    Bref j’ai coupé court.

    ENGIE !

    J’en reviens pas.

    J’ai, comment dire, JAMAIS VU ÇA. J’appelle ça du harcèlement. 12 appels en 6 jours ! 2 appels par jour depuis quasi une semaine ! Dont 5 appels les derniers jours ! Je trouve cela extrêmement choquant. Ce sont des pratiques commerciales extrêmement agressives. Avec on sent presque de l’esclavage au bout de la ligne (Paris, non mais sans blague ?) dont on sent les menaces pas loin pour le téléprospecteur. Choqué des pratiques de ENGIE.

    P#tain ça me donne envie de me casser, mais j’imagine c’est partout pareil ?

    #ENCOLÈRE

  • Friday 30 November 2018 - 19:41

    Yo tout le monde, si vous avez 5 secondes pour m’aider ça serait sympa.

    J’ai toujours dans l’optique d’héberger mes propres vidéos, que ce soit de jeux vidéo ou de reportages télé. Je pensais proposer du h265 pour Apple et du webm vp9 pour le reste du monde. Mais dans les faits, convertir du h265 c’est un peu plus long mais ça va, mais alors le vp9, ça multiplie le temps d’encodage par environ 15. Pour une heure de vidéo, il me faut 15h de conversion. La faute à un encodage logiciel et non matériel, au contraire du h265.

    Donc ça me gave, je ne vais proposer que du h264, 40% plus gros que le h265 mais lisible partout sans prise de tête (enfin, je crois).

    Et je me posais la question, quels formats proposer, et à quels débits ?

    Vaut-il mieux un 720p à 1,4Go/h ou un 480p à 1,4Go/h ? Autrement dit, vaut-il mieux privilégier le débit ou la résolution ? J’aurais tendance à dire la résolution, mais je ne suis pas sûr…

    Je pense proposer :

    • 1440p à 5Go/h (1,4 Mo/s) en super qualité ;
    • 1080p à 3Go/h (830 Ko/s) en qualité correcte ;
    • 720p à 1,4Go/h (400 Ko/s) mode « lisible partout ».

    Qu’en pensez-vous ? Le 1080 a-t-il vraiment de l’intérêt ? 400Ko/s est-il suffisant pour être fluide chez tout le monde ?

    Je manque de recul sur les connexions des particuliers. Pouvez-vous me dire à la louche quelle vitesse vous avez ? Dois-je me limiter à deux formats : un « super qualité » et un « qualité minimum visible » ?

    Merci de prendre 5s pour m’aider !

  • Friday 30 November 2018 - 20:30
    [bzplayer mp4="http://matronix.fr.s3.wasabisys.com/Documentaires/2018-11-23_arte_Disparition%20des%20insectes%20-%20Une%20catastrophe%20silencieuse_077368-000__Fran%C3%A7ais%20(doubl%C3%A9)_VF_1280x720_2200.mp4" poster="https://www.matronix.fr/wp-content/uploads/2018/11/2018-11-23_arte_Disparition-des-insectes-Une-catastrophe-silencieuse_077368-000__Français-doublé_VF_1280x720_2200-0003.jpg"]
  • Saturday 01 December 2018 - 19:05

    Ça y est ! Ma première vidéo qui ne craint aucune loi, aucun article 13 de l’Europe, où je peux mettre les musiques que je veux sans qu’on me retire la piste sonore, où je paie un tarif suffisamment faible pour moi, est en ligne !

    La vidéo haute qualité est encodée en h265 pour un rendu sans compression visible à l’oeil, mais il faut du matos Apple… Ou configurer votre Firefox/Chrome pour lire le h265 avec VLC. Désolé mais le webm vp9 demande beaucoup trop de temps d’encodage, tant qu’il ne sera pas supporté matériellement. J’ai laissé le 720p et 1080p en h264 classique.

    Aujourd’hui une découverte de Shovel Knight, un jeu récent mais tellement rétro, époque Game Gear en tête.

    [bzplayer mp4="http://matronix.fr.s3.wasabisys.com/Gameplay%20JV/2018/Shovel%20Knight/Shovel%201-Matronix.fr%20-%201080p.mp4" mp4_label="1080p" mp4_2="http://matronix.fr.s3.wasabisys.com/Gameplay%20JV/2018/Shovel%20Knight/Shovel%201-Matronix.fr%20-%201440p.mp4" mp4_2_label="h265" mp4_3="http://matronix.fr.s3.wasabisys.com/Gameplay%20JV/2018/Shovel%20Knight/Shovel%201-Matronix.fr%20-%20720p.mp4" mp4_3_label="720p" poster="https://www.matronix.fr/wp-content/uploads/2018/12/Shovel-1-Matronix.fr-1080p-0005.jpg"]


  • Tuesday 04 December 2018 - 18:55

    Microsoft n’hésite pas à s’attaquer à l’iPad dans une publicité de Noël pour sa Surface Go.

    Source : Joyeux Noël : Microsoft se moque de l’iPad – Tech – Numerama

    Microsoft peut bien raconter ce qu’il veut, sa tablette reste plus chère, moins performante, plus lourde, avec moins d’autonomie, et faut payer un abonnement pour du simple traitement de texte. Voilà des critères objectifs non mentionnés par Numerama.

    Sans compter Windows en lui-même, faut avoir envie de l’avoir sur une tablette (au secours !!). Bon ça c’est mon troll personnel.

    Sinon Numerama nous a fait un article bien pourri :

    Une stratégie de communication très agressive, mais qui répond finalement à la campagne marketing mis en place par la firme de Cupertino depuis plusieurs mois.

    Ouais, enfin la firme de Cupertino ne s’est pas attaquée à Microsoft, je ne vois pas en quoi ça « répond » en quoi que ce soit.

    Pour l’heure, on donne raison à Microsoft : tant qu’iOS ne fera pas tourner davantage de logiciels, l’iPad, même Pro, aura ses limites.

    Comme tout l’article, aucun argument : aucun exemple de logiciels n’est donné.

    J’utilise l’iPad tous les jours avec mon boulot, et autant jamais je ne dirai que l’iPad remplace un ordinateur (comme n’importe quelle tablette d’ailleurs), autant là je n’ai aucune idée de logiciels absents de l’iPad. Alors ouais peut-être qu’il manque le logiciel interne à la société machin-truc, mais franchement, niveau grand public, c’est largement couvert.

    Ce n’est pas un article de journalisme.

  • Wednesday 05 December 2018 - 07:44

    Aujourd’hui je vous propose une découverte de Subnautica, un jeu rafraichissant bien mystérieux, et parfois bien flippant ! Une belle découverte, mais un jeu à faire l’été je pense, avec les chaleurs.

    [bzplayer mp4="https://s3.wasabisys.com/matronix.fr/Gameplay%20JV/2018/Subnautica/Subnautica-Matronix.fr%20-%20720p.mp4" mp4_label="720p" mp4_2="https://s3.wasabisys.com/matronix.fr/Gameplay%20JV/2018/Subnautica/Subnautica-Matronix.fr%20-%201080p.mp4" mp4_2_label="1080p" mp4_3="https://s3.wasabisys.com/matronix.fr/Gameplay%20JV/2018/Subnautica/Subnautica-Matronix.fr%20-%201440p.mp4" mp4_3_label="h265" poster="https://www.matronix.fr/wp-content/uploads/2018/12/Subnautica-Matronix.fr-1440p-0001.png"]


  • Saturday 08 December 2018 - 16:55

    Une histoire détaillée du charbon et de son usage, pour mieux éclairer les enjeux actuels de son exploitation. La première partie de ce documentaire remonte le temps jusqu’au Moyen Âge, époque à laquelle on utilise déjà la houille. Mais il faut attendre l’invention de la machine à vapeur, au XVIIIe siècle, pour commencer à exploiter les mines souterraines…
    Avec la révolution industrielle, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni se hissent en quelques décennies à peine au rang de nations industrielles puissantes, émaillées de villes en expansion. Au début du XXe siècle, les premiers immigrés d’Europe de l’Est prennent part à une industrie charbonnière dévorante, qui sera également le combustible de la Première guerre mondiale…

    [This post contains video, click to play]

  • Saturday 08 December 2018 - 17:09

    Le 17 novembre 2016, avec ses coéquipiers Peggy Whitson et Oleg Novitsky, Thomas Pesquet s’est envolé de Baïkonour pour sa première mission dans l’espace. A bord de la Station spatiale internationale, il a pu mener de multiples expériences et communiquer fréquemment avec la Terre afin de vulgariser son travail. Deux sorties dans l’espace ont émaillé son séjour. L’astronaute a aussi photographié la planète bleue en publiant sur les réseaux sociaux le fruit de ses observations. Retour sur la carrière et la mission d’un spationaute très à l’aise avec les nouvelles technologies de la communication.

    [This post contains video, click to play]

  • Saturday 15 December 2018 - 14:30

    Je vous propose de découvrir Everspace, un jeu de shoot spatial assez bien réalisé.

    J’offre également une clé GoG pour le premier qui en fera la demande dans les commentaires (pensez à remplir le champ mail).

    Bon visionnage, et bon jeu !

    [This post contains video, click to play]

  • Saturday 22 December 2018 - 16:10

    Ma banque est la Banque Postale. Depuis assez longtemps, ils ont le système « Certicode », leur système d’authentification à deux facteurs (2FA) qui fonctionne en semaine (me demandez pas pourquoi, les week-ends ce truc ne fonctionne pas). Je re…

    Source : Certicode Plus chez la Banque Postale : « plus » d’intrusion – Le Hollandais Volant

    Je comprends et je ferai pareil que toi. Déjà que les banques connaissent sur le principe une grande partie de notre vie, pas besoin d’en rajouter.

    Je vais faire mon petit troll Android/iOS, mais tous ces privilèges sont bloqués par défaut sur iOS, et non activables par l’utilisateur :

    • connaître les applications en fonctionnement sur mon téléphone
    • pouvoir utiliser mon téléphone pour passer des appels
    • savoir qui m’appelle et quand
    • accéder à l’intégralité du contenu enregistré sur mon téléphone
    • pouvoir ajouter ou supprimer des données à leur guise
    • connaître les réseaux wifi autour de moi
    • avoir un accès complet au réseau
    • lancer des applications au démarrage
    • l’empêcher de se mettre en veille

    Ces privilèges là doivent être activés manuellement par l’utilisateur, et s’il refuse, l’application devra fonctionner tout de même :

    • savoir où je suis
    • prendre des photos et des vidéos avec mon téléphone
    • faire vibrer mon téléphone

    Il ne reste qu’un privilège activé par défaut sous iOS et non blocable à moins de couper pour l’ensemble du téléphone :

    • se connecter à internet

    Pour en revenir à l’article, j’aimerais savoir combien de personnes sont touchées par un piratage de carte sim. Pour qu’ils bloquent carrément la possibilité d’un code par sms, c’est que ce nombre doit être important, mais j’en doute fortement. Je pense sincèrement que tous les privilèges demandés sont une raison de l’obligation de passer par leur application.

    Sinon Fortuneo j’en suis bien content, et tout est optionnel : double authentification, paiement internet, paiement étranger, sans contact, etc.

  • Saturday 22 December 2018 - 17:08

    Hahaha, le dernier test de Sheshounet sur Pokémo Let’s Go. C’est toujours aussi débile, mais ça me fait toujours autant marrer ^^’

    J’ai joué quelques heures au jeu en passant, et c’est franchement décevant. C’est super joli, mignon, on a vraiment envie de parcourir le monde… Sauf que les combats se résument à lancer une pokeball en visant le pokémon sauvage. Pas de combats, pas de stratégie. C’est creux et franchement décevant. Les combats contre les dresseurs sont plus classiques et intéressants, malheureusement il est impossible de rebattre un dresseur. C’est donc un pokémon un peu trop édulcoré à mon goût, qui fait vraiment contraste avec les derniers Pokémon canoniques qui étaient eux trop compliqués… Le jeu est aussi fortement accéléré. Vous vous souvenez de la tour Chétiflor ? Et bien dans Pokémon Let’s Go, chétiflor a été mon 2e pokémon capturé… Et tout est comme ça.

    Bref, si vous avez 6 ans, ce jeu est juste génial, sinon, vous vous ferez vite chier. Dommage parce qu’en étant plus RPG j’aurais adoré le faire entièrement.

    Ha oui, et comme d’hab, il y a des pokémon exclusifs suivant la version du jeu…

  • Saturday 22 December 2018 - 18:46

    Quand je suis allé voir ce film au cinéma, vraiment je suis ressorti en me disant « wow, quel boulot de 3D de malade » et j’ai adoré ce film. Mais je n’avais pas saisi qu’il y avait autant de studios qui bossaient pour le film !

    Du coup cette vidéo est bien sympa pour passer en revue le boulot de chaque.

  • Sunday 23 December 2018 - 13:54
  • Wednesday 26 December 2018 - 17:35

    Rhaa… Trainline c’est clairement devenu de la grosse merde depuis que ça a été racheté >:( – impossible de payer par Paypal sous Firefox (je sa…

    Source : Note – Le Hollandais Volant

    Tiens, je suis en train de me prendre la tête dessus aussi. Tu as oublié la case à cocher pour *ne pas* recevoir de pubs, c’est pas censé être illégal ça maintenant ?

    Je me suis rabattu sur oui.sncf aussi. Mais les prix du billet, on en parle ?

    J’ai pris le train il y a quelques jours pour monter sur Paris, j’ai payé environ une centaine d’euros (je n’ai plus le prix en tête), hyper cher donc, et le train était plein à 10% je dirais.

    Là je dois encore remonter et j’avoue que les prix me font quand même bien bien chier.

  • Wednesday 26 December 2018 - 18:00

    Check Daily Deals, GOG Connect and get freebies while you shop

    Source : GOG.com

    Merci GoG, de vendre des jeux sans DRM. Ainsi, j’ai pu installer tous les jeux Amanita sur l’ordinateur de ma classe, sans connexion. Little Inferno aussi. World of Goo aussi. Et d’autres.

    Mais plus récemment j’ai pu installer tous les jeux Artifex Mundi sur l’ordinateur de ma grand mère pour l’occuper, et elle adore ces jeux.

    Jamais je n’aurais payé un compte Steam à ma grand mère ou à mes élèves. J’aurais cracké les jeux, en perdant du temps, en essayant de les faire marcher, et en essayant de ne pas choper de merde.

    Mais grâce à GoG, je suis serein, et tout le monde est heureux.

    Achetez vos jeux, livres, films, sans DRM. Ne cautionnez pas les DRM, quels qu’ils soient.

    En passant, GoG a une grande partie de son catalogue en promo, et en passant par un VPN russe, vous pouvez encore diviser les prix par 4 (mais chut, pas trop fort).

  • Friday 04 January 2019 - 16:24

    Les 3 jeux qui vont suivre sont des jeux qui m’ont profondément marqué. J’ai joué à plusieurs dizaines de jeux cette année, et ces 3 là ont su très rapidement sortir du lot.

    Point commun de ces 3 jeux ? Une fois le jeu arrêté, j’ai continué de penser à eux, en ayant hâte d’y retourner, comme pour un bon bouquin.

    Il ne s’agit pas forcément de jeux sortis en 2018, mais bien de jeux que j’ai fait cette année là. Les 3 jeux ne sont pas classés.

    Return of the Obra Dinn

    Lokoyote a également été sous le charme de ce jeu et a fait un article complet que je vous invite fortement à aller lire.

    Le jeu se passe au début des années 1800. L’Obra Dinn, un bateau, disparait mystérieusement en pleine mer. 5 ans plus tard, le voilà qui réapparait. Vous incarnez un expert de l’assurance de la Compagnie britannique des Indes orientales, et vous devez faire la lumière sur ce qu’il s’est passé sur ce bateau.

    Plusieurs éléments rendent ce jeu unique. Tout d’abord, graphiquement. Le jeu simule un rendu Commodore 64 ou Apple II et c’est vraiment très, très impressionant. Vous allez vous balader dans les scènes de crime qui seront figées à l’instant de la mort, et vous pourrez librement vous balader autour afin de faire toute la lumière. Le sound design est aussi incroyable. Vous allez entendre la vie sur ce bateau, avec l’équipage qui travaille, les différents accents, etc.

    Le jeu peut se résumer à un jeu d’enquête où aucun détail n’est laissé au hasard. Vous devrez trouver, pour chaque corps, de qui il s’agit, comment il est mort, et qui l’a tué. Et il y a 60 membres d’équipage.

    Si vous aimez les jeux qui ne vous prennent pas par la main, où vous allez devoir faire des déductions, enquêter à votre façon, avoir ce frisson quand vous découvrirez comment telle personne est morte, et assister à un spectacle marquant, foncez, le jeu ne coûte que 16€ en plein tarif sur GoG.

    FrostPunk

    Mon 2e jeu marquant de cette année.

    Dans FrostPunk, vous allez gérer une colonie expatriée d’un Londres de fin du XIXè siècle. Le monde connait une période glacière. Londres a fait creuser des trous dans les terres glacées du nord, avec en son centre une grosse chaudière. Vous allez gérer une de ces colonies.

    Votre seul ennemi, dans FrostPunk, est le froid. Il va falloir étendre votre colonie tout en réussissant à chauffer suffisamment tout le monde.

    Il va falloir rendre heureux vos citoyens, ainsi que leur donner de l’espoir. Ces deux jauges sont à surveiller régulièrement, car un mécontentement trop élevé ou un espoir trop faible est synonyme d’exclusion de leur chef, et donc de vous.

    Vous pourrez faire passer des lois, et donc faire des choix : allez vous faire travailler les enfants ? Comment allez-vous gérer vos malades ? Préférez-vous instaurer la foi, ou un régime totalitaire ? Quels seront les horaires de travail ? etc.

    Très rapidement, vous pourrez envoyer des éclaireurs explorer les alentours, et découvrir comment les autres colonies se débrouillent.

    Il s’agit d’un jeu de stratégie et de gestion, où il est possible de mettre la pause pour prendre le temps de tout planifier correctement. Aucun skill n’est donc à prévoir, juste de la planification à court et long terme.

    J’ai vraiment eu un affect particulier avec ce jeu. Ma première partie s’est soldée par un échec au bout de 40 minutes de jeu, tout le monde est mort de froid. Ma deuxième partie a duré environ 3h, j’ai été destitué de mon rôle de dirigeant, car je n’ai pas réussi à faire remonter la pente à mes citoyens trop déprimés, et tout le monde a fini par manifester dans les rues. Ma 3è partie a elle été jusqu’au bout du premier scénario après 12h de jeu environ. Il y a 5 scénarios différents, plus un mode infini.

    Ce jeu m’a mis dans la peau d’un dirigeant d’une grande entreprise. J’ai appris par exemple à attendre la fin d’une journée de travail avant de virer un employé, à faire construire des nouveaux bâtiments le soir après le travail, à gérer les flux d’ouvriers et d’ingénieurs. Vous allez devoir faire de nombreux choix moraux.

    On se prend d’affection pour nos citoyens, on veut les rendre heureux, tout en combattant le froid qui deviendra de plus en plus mortel.

    Le jeu se base sur un univers steampunk, avec 5 niveaux de recherche pour des infrastructures toujours plus performantes et impressionnantes visuellement. Car oui, le jeu est très, très beau.

    Comme un bon livre, ce jeu m’a occupé l’esprit comme jamais, et la fin du premier scénario une période de deuil s’en est suivie. Mais je sais que j’y reviendrai pour explorer les autres scénarios.

    Un de mes gros coups de coeur de l’année.

    Voici une vidéo de ma 3e colonie, celle qui a survécu au grand froid, avec un rappel de tous ses événements marquants :

    [This post contains video, click to play]

    Le jeu est disponible sur GoG.

    Etrian Odyssey IV

    Avant toute chose, on lance la lecture de l’OST, il s’agit du thème du premier labyrinthe :

    OST d’Etrian Odyssey IV

    Nous passons cette fois-ci sur un RPG d’une console Nintendo, la 3DS.

    Etrian Odyssey IV est donc le quatrième épisode de la série, mais le 1er sur 3DS. Il s’agit d’un jeu de type dungeon crawler.

    Vous allez devoir explorer des labyrinthes remplis de surprises et d’ennemis retors. Sur l’écran du bas de votre console, vous devrez tracer le plan du labyrinthe, seule carte du jeu. Sur l’écran du haut, un RPG tour par tour plus classique. Il s’agit d’un jeu de rôle au sens premier du terme : à vous de construire votre équipe, en leur donnant un nom, une classe (guerrier, magicien, soigneur, chasseur, tank, etc) et en vous fixant votre objectif.

    Ce jeu est complètement dépaysant, et l’exploration est prépondérante. On a toujours la curiosité d’aller découvrir un peu plus loin ce qu’il se trame. La force de ce jeu repose sur une histoire simple (aller toujours plus loin dans le labyrinthe), mais toujours très bien racontée, avec des détails et des descriptions.

    L’histoire principale est certes simple, mais elle sera accompagnée par de nombreuses quêtes annexes que l’on prend toujours plaisir à faire.

    Les développeurs ont été très ingénieux dans la construction des labyrinthes, et sans spoiler, le jeu se renouvelle très régulièrement et il y a très peu de lassitude.

    Les musiques vous accompagneront constamment, entre rifs de guitare électrique sur les combats, petite musique au violon dans les menus…

    Si vous avez une 3DS et que vous ne connaissiez pas cette série, je vous invite à aller télécharger la démo sur le store de la console.

    Il s’agit pour moins clairement d’un jeu susceptible de provoquer l’achat de la console.

    Prévoyez plusieurs dizaines d’heures avant d’en voir le bout, pour ne pas dire une centaine.

    Sans plus attendre, voici un trailer :

    Conclusion

    Encore une année riche en jeux vidéo. Aucun jeu mobile ne m’a marqué, aucun jeu exclusif Switch ne m’a marqué non plus. Aucun jeu Steam non plus.

    Et vous, quel est votre ou vos jeu.x préféré.s de cette année ?

  • Friday 04 January 2019 - 16:40

    Vous aimez Bollywood ? Vous aimez la musique et la danse indienne ? Vous aimez Game of Thrones ? Vous allez adorez Bajirao Mastani !

    Un guerrier, marié, revient victorieux de son combat, mais aussi amoureux de la fille de son ennemi, amour réciproque.

    Et vous voilà parti pour 2h30 incroyable de film.

    Je vous conseille vraiment de regarder ce film, c’est du pur Bollywood avec du budget. Un film que j’ai adoré, l’OST tourne en boucle.

    Le film fait 4Go, en VOST français, en téléchargement ici (clic droit > enregistrer sous).

    Vraiment un très beau film.


    https://s3.wasabisys.com/matronix.fr/Films/Bajirao%20Mastani.mkv
  • Wednesday 09 January 2019 - 16:58

    La faute à mon ordinateur en panne… Mon bel iMac du boulot… Je l’ai ouvert pour remplacer le HDD par un SSD d’1To. Sauf qu’en remettant la nappe de l’écran, ce dernier reste désespérément noir…

    Je ne sais donc pas si j’ai cassé quelque chose au niveau de la carte mère, de l’écran ou de la nappe. J’ai pourtant été hyper précautionneux, donc je ne comprends vraiment pas.

    Là où c’est fun, c’est que je n’ai plus de garantie, car je n’avais pas à l’ouvrir, donc il est en réparation dans une boutique habitué à ce genre de choses. J’en ai pour plusieurs semaines pour le diagnostique (la boutique n’avait pas de pièces de rechange pour l’iMac 2018 pour faire ses tests).

    En attendant, je suis trop emmerdé pour bosser, c’est mon ordinateur de travail, et par la même occasion celui pour la gestion de mon site…

    Je vous tiendrai au courant !…

  • Wednesday 09 January 2019 - 17:46

    Source : Dirty Bomb : toutes les microtransactions bientôt retirées – Actualités – jeuxvideo.com

    Au 15 janvier, toutes les microtransactions seront retirées de Dirty Bomb, et l’argent gagné in-game sera plus que doublé pour débloquer des personnages.

    Pourquoi faut-il attendre qu’un -bon- jeu se vide de ses joueurs pour le rendre clean et respectueux des joueurs ?

    Je reste évidemment persuadé que sortir directement le jeu clean lui aurait permis d’avoir une meilleure réception de la part des joueurs…

    Du gâchis.

    A la fin de l’année les serveurs du jeu fermeront.

    Je pense me remettre dessus, et vous invite à faire de même. Peut être qu’il y a moyen de faire passer un message aux développeurs, leur faire comprendre que leur Pay to win, personne n’en veut ? Et que si le jeu se vide de ses joueurs, ce n’est pas à cause du jeu en lui-même mais de son modèle économique ?

    Paladins, Fortnite, Path of Exile, sont pour moi d’excellents exemples de jeux f2p, rentables, où le joueur qui paie n’aura pas d’avantage sur un joueur ne payant pas. Loger tous les joueurs à la même enseigne et faire la différence suivant son skill, n’est-ce pas là l’essence même de tout jeu multijoueurs et compétitif ?